Menu


Accueil
Remerciements
Livre d'Or

Le musée

L'Histoire de la ville
Le Papier Mâché
Les Fonderies
L'Imagerie
Bibliographie Musée
Expositions

Du XIIIème au XVème - Le moyen Age

Eglise Saint Martin
Eglise Saint Laurent
Bibliographie Moyen Age

XVIème - Le retable de Philippe de Gueldre

Philippe de Gueldre et les Clarisses
La restauration
Les scènes
Le Patrimoine culturel
L'Accès au retable (visites)
Bibliographie Retable

La Renaissance du XVIIème

L'Université
Les Monuments
Bibliographie Renaissance

XVIIIème - L'Abbaye des Prémontrés

Site officiel de l'Abbaye des Prémontrés
Bibliographie Abbaye des Prémontrés

XIXème - Essor Industriel

La Création de l'usine des Fonderies
Bibliographie Essor Industriel

XXème - Le passé militaire

Le Père Hilarion
Le cimetière du Pétan
La croix des Carmes
Bibliographie Passé Militaire

Aujourd'hui et demain

Site officiel de la ville de Pont-à-Mousson
Bibliographie Aujourd'hui


Eléments mis en lumière par les restaurateurs du retable



Dimensions précises du retable
Hauteur 2m38 largeur (fermé) 2m41, profondeur 32 cm

Origine du retable
La restauration a permis d’authentifier le lieu de sa fabrication. Il s’agit d’Anvers. Des poinçons avec la marque des sculpteurs ont été relevés sur la caisse (le château et la main d'Anvers).

Les matériaux
Le bois utilisés pour tout le retable est un chêne à croissance lente provenant des forêts de la zone baltique.

Les éléments de décor
La caisse centrale est sculptée, l'or est le ton dominant.
La polychromie est d'origine. C'est une polychromie typique des retables anversois du XVIeme siècle, avec des dorures mates et brillantes, sgraffiti, rehauts de glacis sur les dorures, carnations délicates, le tout d'une grande finesse.
On remarque la présence d'au moins deux maitres sculpteurs.
Les volets peints, recto verso, sont dans leur aspect d'origine, sans retouche. Ils sont dans un état exceptionnel de conservation. On peut y remarquer la main de plusieurs peintres.

On trouve des traces de restaurations antérieures sur quelques parties sculptées.

Datation de la fabrication du retable
Une étude dendrochronologique a été réalisée par le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF). Le résultat de cette étude positionne la fabrication du retable ……………

Retour au menu

Bas de page
Réalisé par Delphine FOUROT
Tous droits réservés