Menu


Accueil
Remerciements
Livre d'Or

Le musée

L'Histoire de la ville
Le Papier Mâché
Les Fonderies
L'Imagerie
Bibliographie Musée
Expositions

Du XIIIème au XVème - Le moyen Age

Eglise Saint Martin
Eglise Saint Laurent
Bibliographie Moyen Age

XVIème - Le retable de Philippe de Gueldre

Philippe de Gueldre et les Clarisses
La restauration
Les scènes
Le Patrimoine culturel
L'Accès au retable (visites)
Bibliographie Retable

La Renaissance du XVIIème

L'Université
Les Monuments
Bibliographie Renaissance

XVIIIème - L'Abbaye des Prémontrés

Site officiel de l'Abbaye des Prémontrés
Bibliographie Abbaye des Prémontrés

XIXème - Essor Industriel

La Création de l'usine des Fonderies
Bibliographie Essor Industriel

XXème - Le passé militaire

Le Père Hilarion
Le cimetière du Pétan
La croix des Carmes
Bibliographie Passé Militaire

Aujourd'hui et demain

Site officiel de la ville de Pont-à-Mousson
Bibliographie Aujourd'hui


Un héritage d'un passé au cœur de la Lorraine



... éloigné de près d’un demi-millénaire.


Ce retable fut vraisemblablement offert, par la Duchesse de Lorraine Philippe de Gueldre ou par son fils Jean cardinal de Lorraine, au monastère des Clarisses de Pont-à-Mousson où la Duchesse s’était retirée en 1519, alors âgée de 55 ans, soit 11 ans après la mort (1508) de son époux, le Duc René II. La moniale Philippe de Gueldre restera au monastère de « l’Ave Maria » de Pont-à-Mousson, jusqu’à la fin de ses jours en 1547 soit durant 28 ans.

La date de l’acquisition du retable est incertaine, peut être 1543.

Selon une tradition des Clarisses, ce retable aurait été destiné à mettre en valeur une relique ; la relique de la Vraie-Croix et du Précieux Sang, prélevée sur le trésor de la Sainte-Chapelle et offerte par François 1er à Philippe de Gueldre sa cousine.

A cette époque, nous sommes, en Europe, à la veille des guerres de religion, à 2 ans de l’ouverture du Concile de Trente (1545 – 1563).

L’iconographie témoigne de la contestation de l'autorité du Pape. Dans les deux scènes illustrant le baptême de Jésus et la Transfiguration de Jésus, Dieu le Père est représenté portant la tiare papale, pour bien signifier que, seul le Pape est le représentant de Dieu sur terre.




Cliché Jean MAGNIN

Retour au menu

Bas de page
Réalisé par Delphine FOUROT
Tous droits réservés